Chaumes en Brie

Histoire & Patrimoine/Nos hommes célèbres/La Dynastie des Couperins

Les Couperin et Chaumes

Extrait de la messe propre "Les couvents-Agnus Dei"


La famille Couperin s'est installée à Chaumes avec le grand-père de François.
Venant de Beauvoir, fils de notaire, il amenait en bien la terre de Crouilly, parcelle située sur la route de Mormant. Charles dit l'ancien, tailleur d'habits, son épouse Marie Andry et leurs huit enfants vivaient dans une maison de deux pièces "rue de l'ordre ruelle", actuelle rue Louis Quinton.
D'aprés les recherches de l'abbé Marcel Thomas, il semblerait que ce soit dans une partie de la maison occupée par la boulangerie.
Charles Couperin avait aussi acheté, le 10 février 1631, une foulerie rue Gallier, maison dans laquelle se trouvait tout le matériel nécessaire pour presser le raisin et faire son vin. Avec cette maison, un droit de passage était prévu pour accéder au puits Trocard, actuellement transformé en borne fontaine.
On peut suivre "la vie" de ce bien à travers les actes de vente et les inventaires aprés décès. Dans celui de Charles, on constate qu'il reste peu de chose des objets qui s'y trouvaient, car l'armée du duc de Turenne avait "visité" le village et emporté tout ce qui semblait intéressant aux soldats. C'est François qui vendra cette foulerie à un charpentier, habitant de Chaumes, Nizier Lambert, le 19 mai 1732.
Les Couperins ne sont pas les seuls musiciens issus de Seine et Marne.

Le Centre Brie, au XVIIéme siècle, est riche en musiciens.
Plusieurs comptemporains des Couperins sont des environs:
     * G. Nivers est de Melun tout comme Thomelin,
     * Jacques Champion de Chambonnière est originaire d'un village proche de Rozay en Brie,
     * Forqueray, organiste à saint Séverin est lui aussi originaire de Chaumes (son père tenait "La Pomme de Pin" cabaret de Chaumes...).
D'ailleurs il existe une réelle complicité entre tous ces musiciens; ainsi, les trois frères Couperin (Louis, Charles et François) allèrent à Rozay, pour la saint Jacques, féter leur ami Champion de Chambonnière en donnant un concert.

Ce fut, pour les trois frères, le début d'une protection très efficace de la part de ce compositeur déjà arrivé.