Chaumes en Brie

Histoire & Patrimoine/Nos bâtiments historiques/L'Abbaye/L'Abbaye/Les Bâtiments

Les Bâtiments

L'église abbatiale

Vestige d'un écusson de l'Abbaye

A l'emplacement du groupe scolaire, se trouvait jadis l'église et le cloître de l'ancienne abbaye Saint-Pierre.
De nombreuses archives ayant disparues au cours des siècles, il est difficile de connaître son origine.
Ravagée par les invasions normandes, pillée et incendiée au X° siècle, ruinée par les guerres incessantes entre seigneurs, l'abbaye avait été reconstruite à la fin du XII° siècle (1181) Sans transept, qui lui aurait donné la forme d'une croix, et se terminant par une abside carrée, l'église avait la forme d'un parallélogramme de 30 mètres de longueur sur 20 mètres de largeur. Trois dessins, représentant les ruines de l'église vers 1800, nous permettent d'imaginer les dimensions harmonieuses et la richesse de l'architecture de l'ancien édifice.
*Le clocher, une tour carrée de deux étages était construit avec un mélange de style roman et gothique. Après avoir franchi le porche, une vaste entrée sous le clocher, (avec dans chaque angle une colonne engagée dans la muraille supportant la croisée d'ogives), menait à un grand portail.
Une étrange particularité sur le dessin représentant le clocher : au dessus du porche, les ouvertures du premier étage, sont géminées et encadrées dans la même ogive construites dans le style du XIII° siècle; celles du second étage en plein-cintre sont du XII° siècle; le contraire aurait été infiniment plus normal et compréhensible.
Les ouvertures des autres faces de la tour, étaient du même style architectural que les fenêtres de la nef. Côté nord de l'église, des contreforts sur lesquels s'appuyaient les arc-boutants, soutenaient la nef.

A l'intérieur de l'édifice, chaque bas-côté était éclairé par six fenêtres en ogive simple sans colonnette. De grandes ouvertures géminées avec au dessus une arcature en forme de rosace, laissaient passer le jour dans les sept travées de la nef.
Reposant sur des bases octogonales et coiffées de chapiteaux à large tailloir, où s'appuyaient les formerets et ogives des voûtes, quatorze colonnes séparaient les bas-côtés de la nef. Au centre de chaque travée, à plus de dix mètres du sol carrelé de l'église, des clefs sculptées reliaient les ogives.
Près du choeur, côté sud, une porte encadrée de quatre colonnettes ornées de chapiteaux, donnait accès au cloître.
Chaque bas-côté de l'abside était occupé par une chapelle dédiée à Saint-Roch et à la Vierge.

Les bâtiments conventuels

Plan de l'Abbaye

On accédait dans l'hôtel abbatial par un escalier imposant.
Il servait de résidence particulière à l'abbé. C'était un bâtiment flanqué d'une tourelle. Il formait avec les autres bâtiments conventuels un carré et une cour intérieure. Les greniers, de superficie importante, servaient à engranger et à conserver les produits de la dîme.
Le dortoir et la salle capitulaire ont été construits par le premier abbé commendataire Tristan de Salazar au début du XVI siècle lors des réparations effectuées à la suite de la guerre de Cent ans.
Le cloître datait de 1530.
C'était l'abbé Charles de St Martin qui l'avait bâti. On doit aussi à cet abbé l'ouverture de la châsse de St Dôme, ouverture qui produisit de nombreux miracles.

Le Colombier et la justice

Le seigneur du village, en l'occurence l'abbé, avait droit de haute, moyenne et basse justice. La haute justice pouvait demander la peine de mort, la moyenne justice réglait les délits avec peines de prison et amendes, la basse justice s'occupait des petits délits.
Le colombier sous lequel étaient "prisons, bonnes et sûres" présentait aussi un pilori ayant armes dessus, avec carcan de fer au milieu, le tout pour éxecuter les sentences rendues par les officiers de justice et selon le bon vouloir de l'abbé.
La justice était rendue dans un pavillon carré situé face à la halle.
Les officiers de justice étaient : Prévosts, lieutenants, procureurs fiscaux, greffiers, procureurs postulants et sergents.
Les sentences rendues pouvaient être portées en appel au Chatelet en Brie et au Baillage de Melun.